En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.
QUELQUES REGLES ESSENTIELLES
  • Que faire si l’intervenant(e) est absent(e) :
Votre intervenant ne vient pas comme indiqué sur le planning. Si le personnel administratif de l’ASSAD ne vous a pas encore contacté, téléphonez-lui systématiquement pour l’avertir de cette absence.
Un fois averti, le personnel administratif se charge alors d’organiser un remplacement.
Le point important : Avertir systématiquement l’association.
  • Vous devez vous absenter alors qu’une prestation est prévue :
Vous devez vous absenter quelques jours, mais des interventions sont prévues à ces dates-là, que faut-il faire ?
La première chose est de prévenir au plus tôt l’association pour qu’elle puisse adapter au mieux la prestation. Avec elle vous pourrez décider soit d’annuler complètement les séances, soit de les déplacer ou encore de permettre une intervention en votre absence (juste avant votre retour par exemple).
Les points importants :
  • Avertir l’association au plus tard 48 heures avant votre absence, si possible.
  • En cas d’absence non signalée, l’ASSAD se verrait dans l’obligation de vous facturer la prestation.
  • Vous venez d’être hospitalisé :
Vous êtes hospitalisé. Il convient de prévenir au plus tôt l’ASSAD. Un parent, un voisin ou un ami pourront s’en charger à votre place si vous avez mis ce livret d’accueil en évidence.
Les points importants :
  • Avertir l’association au plus tôt ;
  • Toujours garder les coordonnées de l’association à la disposition de vos proches.
  • Vous doutez du sérieux de l’intervention :
Ponctualité, attitude, méthodes de travail : la prestation de l’intervenant vous déçoit. Ne laissez surtout pas un malaise s’installer et faites rapidement part de vos remarques au Responsable de Secteur ou la direction de l’association, ils sauront réagir en conséquence.
La plupart du temps, il s’agit de malentendus ou de consignes mal comprises. Si par contre les compétences de l’intervenant sont remises en cause, une autre personne pourra vous être présentée.
Le point important : Ne pas hésiter à nous contacter et nous faire un courrier.
  • Vous désirez un accompagnement en voiture :
Si l’intervenant possède une voiture, vous pouvez vous faire accompagner car l’ASSAD est couverte par une assurance.
Le point important : Informer le bureau au préalable.
  • Vous envoyez l’intervenant faire des courses :
Si l’intervenant doit effectuer des achats, vous devez lui avancer de l’argent et respecter certaines règles :
    • Ne donner que de l’argent liquide limité à 30 euros ;
    • Notez sur le formulaire « Suivi des courses » la somme remise à l’intervenant(e) ;
    • Au retour, vérifier que la somme rendue soit conforme au ticket de caisse et consignez-la dans le classeur.
Vous avez la possibilité d’ouvrir un compte auprès des commerçants afin d’éviter toute manipulation d’argent avec l’intervenant(e).
Le point important : A chaque mouvement d’argent, signer le cahier de liaison. Si vous devez confier une somme plus importante à l’intervenant(e), contactez au préalable le bureau.
  • Vous aimeriez remercier votre intervenant
Au fil des semaines, une relation de confiance s’est probablement liée entre vous et l’intervenant(e), c’est normal mais notre déontologie nous empêche de recevoir un quelconque présent.
Le travail d’intervenant(e) à domicile peut être éprouvant et un simple remerciement représente déjà beaucoup.
Le point important : Ne placez pas l’intervenant(e) dans une situation délicate en lui offrant un cadeau ou de l’argent. Elle se verrait dans l’obligation de le refuser conformément au règlement intérieur.
  • Intervention en votre absence
Il se peut que vous désiriez que nos prestations se déroulent en votre absence, cela ne représente aucune difficulté particulière mais il convient d’encadrer plus précisément ce type d’intervention.
Il faut donc procéder à une remise de clef ainsi qu’une définition exacte des tâches à réaliser.
Dans ce genre d’intervention, le cahier de liaison prend toute son importance. Lisez-le à votre retour car l’intervenant(e) y aura sans doute écrit un message et n’hésitez pas à y laisser les consignes pour la séance suivante.
Les points importants :
  • Avertir le bureau ;
  • Remplir un formulaire de transmission de clef ;
  • Etre parfaitement d’accord avec l’intervenant(e) sur le travail à réaliser en votre absence à l’aide du cahier de liaison.
Données personnelles
En tant qu’usager de la structure ASSAD Argelès, vous avez droit au respect de votre vie privée, et au secret des informations vous concernant.
A votre adhésion, l’ASSAD constitue un dossier informatisé et un dossier client version papier dans lequel sont consignés les informations nécessaires à la réalisation du service et les éléments de la relation contractuelle.
Vous pouvez demander communication et rectification de toute information vous concernant qui figurerait sur un fichier à l’usage de l’ASSAD en vous adressant à son siège [confidentialité, droit d'accès et de rectification (application de la loi du 6 janvier 1978 "Informatique et Libertés")].
Le partage d’information entre les professionnels de notre structure
Un décret du 10 octobre fixe les modalités de recueil du consentement du patient préalablement à l’échange d’informations entre professionnels de santé et professionnels sociaux et médico-sociaux n’appartenant pas à la même équipe de soins.
Les professionnels du secteur peuvent desormais échanger des informations concernant la personne malade auprès de laquelle ils interviennent. Cette possibilité, ouverte par la loi santé du 26 janvier 2016. avec la parution du décret du 10 octobre 2016 précisant les conditions et modalités de recueil du consentement de l’intéressé lorsque les professionnels ne font pas partir de la même équipe des soins, le partage est pleinement opérationnel.
Vous êtes en droit d’exercer une opposition à l’échange et au partage d’informations vous concernant. Ce droit peut être exercé à tout moment.
A la clôture de votre dossier, celui-ci sera archivé conformément à la législation en vigueur.
Référent
Le référent (il s’agit le plus souvent de votre responsable de secteur) peut être sollicité à tout moment par les clients et/ou les intervenants. Il assure une fonction de protection du client face à d’éventuelles pratiques abusives ou non satisfaisantes, une fonction de protection de l’intervenant en l’aidant à maintenir une juste distance professionnelle. Le référent veille à la bonne réalisation du service dans le respect des règles professionnelles et déontologiques.
Désignation de la personne de confiance
Article D. 311-0-4 du code de l’action sociale et des familles
Le rôle et les modalités de désignation de la personne de confiance
La loi donne le droit à toute personne majeure prise en charge dans un établissement ou un service social ou médico-social de désigner une personne de confiance qui, si elle le souhaite, l’accompagnera dans ses démarches afin de l’aider dans ses décisions.
Cette faculté est ouverte à toute personne majeure prise en charge par une structure sociale ou médico-sociale. C’est un droit qui vous est offfert, mais ce n’est pas une obligation :  vous êtes libre de ne pas désigner une personne de confiance.
Qui peut-être la personne de confiance ?
Vous pouvez désigner comme personne de confiance toute personne majeure de votre entourage en qui vous avez confiance, par exemple un menbre de votre famille, un proche, votre médecin traitant.
La personne que vous souhaitez désigner doit donner son accord à cette désignation. Cette désignation fait, par écrit, est valable sans limitation de durée. Mais elle est révocable à tout moment.
Quand la désigner ?
Vous pouvez désigner la personne de confiance lorsque vous le souhaitez, sur papier libre, ou en nous rendant la feuille qui vous a été remise lors de l’entretien d’évaluation.
Liberté d’aller et venir
La liberté d’aller et venir est un droit constitutionnel, et donc l’association a la possibilité de refuser la demande des familles contrevenant à ce principe. Dans le cas contraire, il sera demandé à la famille de signer une décharge et de fournir une prescription médicale.
Personnes qualifiées
En vertu des articles L311-5 et L311-6 du Code de l’action sociale et des familles, l’expression des personnes accueillies et la mise en œuvre effective des dispositions prévues par la Charte des Droits et Libertés de la Personne Accueillie pourront notamment être assurées par l’intermédiaire d’une personne qualifiée choisie sur une liste conjointement établie par le Préfet et le Président du Conseil Départemental.

Garanties en matière d’assurance
L’ASSAD ARGELES est responsable des dommages que pourrait causer l’intervenant à domicile dans le cadre de son travail et a souscrit à cet effet un contrat d’assurance responsabilité civile auprès du Groupama.
 
 

 

Nos petits plus

  • Agrément Qualité
  • Autorisation Conseil Départ

Actualités

Contactez l'association de soins et services à domicile pour une prise en charge des personnes fragiles dans les Pyrénées-Orientales !